Alexandra Golovanoff

Des tricots et pulls en cachemire pour toute la famille, voilà ce que recherche Alexandra Golovanoff dans chacune de ses collections. C’est avec cette idée que la première collection est lancée à Paris en 2016. Alexandra Golovanoff utilise aujourd’hui le concept du “tricot qui rend beau” avec des couleurs utilisées pour embellir le teint de la peau, la couleur des cheveux et la nuance des yeux.

L’histoire

Alexandra Golovanoff, née en 1970 en région parisienne, est la fille d’antiquaires qui lui donnèrent le goût du beau mobilier. Après une enfance à Moscou, le pays d’origine de ses parents, elle s’intéresse à la mode à partir des années 80.

Journaliste et animatrice de télévision spécialisée dans la mode, l’économie et la politique,  elle grandit dans la capitale où elle y côtoie les figures les plus emblématiques de l’industrie textile, dont Karl Lagerfeld. Connue pour son émission « La mode, la mode, la mode » sur Paris Première qui l’amène à assister aux défilés de haute couture des plus grandes maisons parisiennes, elle se décide à lancer sa propre marque de vêtement en s’inspirant de sa propre garde robe.

Après quelques collections pour les femmes, elle lance la collection masculine en 2019. Comme pour la femme, Alexandra Golovanoff cherche à faire des “tricots qui rendent beau” tout en gardant un confort grâce aux matières utilisées. Esthétique, simplicité et raffinement, sont les maitres mots de ses collections qui séduisent de nombreuses célébrités, telles que Sofia Coppola, Nicole Kidman ou Catherine Deneuve.

Tricotés dans une usine familiale située à l’île Maurice, les pulls sont faits des meilleurs fils de cachemire et de coton égyptien en veillant au respect des normes sociales et environnementales. La préoccupation d’Alexandra Golovanoff est d’offrir des pulls qui durent année après année tout en satisfaisant le client comme au premier jour.